YOOtheme
Histoire du Karaté Convertir en PDF Version imprimable Suggrer par mail
crit par Administrator   
11-09-2007
Index de l'article
Histoire du Karaté
Ginchin Funakoshi
Tora No Maki
Le Niju Kun
Le Dojo Kun
Les Samourais
Le code du Samourai
Le Katana
 
 

 
 Le Niju Kun

               Le Niju Kun légué par Maître Funakoshi, contient les 20 préceptes fondamentaux du KARATEDO :

par Shomen Gichin Funakoshi

 
  
 
 

Les 20 préceptes directeurs du Karaté Dô

                O'Sensei Funakoshi, afin de laisser une trace écrite et de guider les pratiquants dans leur quête d'une compréhension plus approfondie des aspects spirituels de la voie du karaté-dô, rédigea au soir de sa vie ce traité. Ces maximes succinctes qui s'inscrivent dans le cadre d'une tradition orale étaient originellement destinées à être complétées par des explications du Maître, dans son dojo ou au hasard de cours particuliers que celui-ci dispensait à ses disciples.

                Les principes sont compacts, concis et tendent vers une nature profondément philosophique. Cette même concision fait qu'ils sont sujets à des multiples interprétations et ce même dans leur langue d'originelle: le japonais. Certaines exégèses peuvent très bien altérer la signification originelle souhaitée par le Maître. Les commentaires et interprétations sont de Genwa Nakasone, contemporain et allié de poids de maître Funakoshi. C'est cette position privilégiée aux côtés du Maître qui fit de lui l'une des personnes les plus à même d'illustrer de commentaires les vingt préceptes.

 

Le Niju Kun

1. Karatedo wa rei ni hajimari, rei ni owaru koto wo wasuru na.

Le karaté commence et se termine par un salut.

2. Karate ni sente nashi.

En karaté,il n'y a pas d'avantage à la première attaque.

3. Karate wa gi no tasuke.

Celui qui pratique le karaté doit suivre la voie de la justice.

4. Mazu jiko wo shire, shikashite ta wo shire.

Connais-toi toi-même avant de connaître les autres.

5. Gijutsu yori shinjutsu.

Le développement est souverain de la technique. Le karaté n'est pas un but mais un moyen.

6. Kokoro wa hanata ni koto wo yosu.

Il est nécessaire de libérer son esprit.

7. Wazawai wa ketai ni shozu.

L' infortune naît de la paresse.

8. Dojo nomi no karate to omou na.

Le karaté ne s'apprend pas seulement au dojo.

9. Karate no jugyo wa issho de aru.

Apprendre le karaté prend toute une vie.

10. Arayuru mono wo karate kaseyo, soko ni myomi ari.

Karaté-isez" tout ce que vous faites.

11. Karate wa yu no gotoshi taezu netsudo wo ataezareba moto no mizu ni kaeru.

Le karaté est comme l'eau chaude, si vous ne lui apportez pas de la chaleur constante, elle refroidira.

12. Katsu kangae wa motsu na makenu kangae wa hitsuyo.

Ne pensez pas que vous devez gagner, mais plutôt que vous ne devez pas perdre.

13. Teki ni yotte tenka seyo.

Adaptez-vous à l'adversaire.

14. Tatakai wa kyojutsu no soju ikan ni ari.

La victoire dépend de votre capacité de distinguer les points vulnérables et les invulnérables.

15. Hito no teashi wo ken to omou.

Considérez les bras et les jambes de votre adversaire comme des épées tranchantes.

16. Danshi mon wo shuzureba hyakuman no teki aru.

Lorsque vous quittez votre foyer, pensez que des millions d'adversaires vous attendent.

17. Kamae wa shoshinsha ni ato wa shizentai.

Défense formelle pour les débutants, défense naturelle pour les avancés.

18. Kata wa tadashiku jissen wa betsu mono.

La pratique des katas est une chose, le combat réel est tout autre chose.

19. Chikara no kyojaku, tai no shinshuku, waza no kankyu wo wasaruna.

Souvenez-vous; de légères ou lourdes applications de puissance, expansion et contraction du corps, lenteur et rapidité des techniques.

20. Tsune ni shinen kufu seyo.

Étudiez et améliorez-vous sans arrêt.



Dernire mise jour : ( 18-01-2008 )