YOOtheme
Histoire du Karaté Convertir en PDF Version imprimable Suggrer par mail
crit par Administrator   
11-09-2007
Index de l'article
Histoire du Karaté
Ginchin Funakoshi
Tora No Maki
Le Niju Kun
Le Dojo Kun
Les Samourais
Le code du Samourai
Le Katana

 

 Le Karaté est aujourd'hui probablement l'art martial le plus populaire au monde.

Contrairement au Judo et à l'Aïkido, le Karaté ne fut jamais l'oeuvre d'un seul homme, mais celle de plusieurs générations de maîtres et de disciples, à travers une multitude d'écoles et de styles originaux qui conservent, aujourd'hui encore, toutes leurs caractéristiques spécifiques.

 ll y a 1300 ans, Daruma (fondateur du Bouddhisme Zen en Inde), aurait introduit le Bouddhisme en Chine, y intégrant des méthodes d'enseignement spirituelles et physiques. Ces techniques étaient si éprouvantes que certains disciples tombaient d'épuisement !
    Pour leur donner plus de force et d'endurance, il développa une technique d'entraînement plus progressive. Il en fit un livre, Ekkin-Kyo, qui peut être considéré comme le premier livre de karaté.
    L'entraînement physique, fortement marqué par les principes philosophiques de Daruma, était enseigné au temple Shaolin en 500 avant J.C.
   
 Le Kung-Fu Shaolin (Shorin) était caractérisé par des mouvements très rapides, dynamiques et imagés; par contre, l'école Shokei (au sud de la Chine) était connue pour ses techniques plus sobres et puissantes.
    Ces deux styles parvinrent jusqu'à l'île japonaise d'Okinawa et eurent une influence sur la méthode de combat qui existait déjà à Okinawa, appelée "Okinawa-te" (la main d'Okinawa).
Une interdiction des armes par le roi Sho Ashi est aussi responsable du développement exceptionnel des techniques de combat à main nue sur cette île.    


En résumé, le karaté d'Okinawa est la synthèse de deux techniques de combat.
    La première, utilisée par les habitants d'Okinawa était simple et terriblement efficace, et surtout très proche de la réalité car elle était utilisée depuis des siècles lors de véritables combats.
    La seconde, beaucoup plus élaborée et imprégnée d'éléments philosophiques était le produit d'une ancienne culture chinoise.
Cette double origine explique la dualité du Karaté : très violent et efficace, mais en même temps une discipline stricte et austère marquée par une philosophie non violente.

 



Dernire mise jour : ( 18-01-2008 )